Mutuelle moins chère, prévoyance, assurance auto-entrepreneur, assurance auto-malus, assurance moto, habitation, Mutuelle

Retour à l'accueil  |  Nous écrire
 
 
Espace client
Vous êtes ici: Accueil - Actualités
Que faire en cas de litige à propos d'assurance habitation ?

Les rapports d'expertise sont parfois sujets à discussion... Lorsqu'ils établissent des montants à dédommager inférieurs à ce que le sociétaire estimait. Parfois, l'assureur peut également refuser de prendre en charge le sinistre. Que faire dans ces cas ?

Victime d'un dégât des eaux, vous avez perdu divers meubles et matériels hi-fi suite au sinistre. L'expert a établi son rapport mais la valeur des biens perdus ou endommagés est inférieure à ce que vous estimez.

Vous pouvez essayer d'en discuter avec l'expert et lui donnez votre avis. S'il ne tient pas compte de vos arguments, vous pouvez procéder à une expertise contradictoire en faisant appel à un autre expert. Si les deux experts ne parviennent pas à un accord, un troisième professionnel interviendra pour établir une contre expertise.

Mais cette procédure coûûte cher. « Les honoraires d'un expert peuvent être de 700, 1000 ou 2000 euros ; tout dépend du cabinet. L'assuré doit donc avoir un dossier important avec des indemnités d'au moins 15000 à 20000 euros à défendre, souligne Didier Koss, expert en assurance. Attention cependant, certains dossiers sont perdus d'avance, si l'assuré s'est trompé, s'il a mal établi son préjudice ou s'il a demandé quelque chose qui n'était pas garanti. »

Il est donc plus que recommandé de bien décrypter son contrat d'assurance pour voir ce qui est couvert et éviter les mauvaises surprises. Les assureurs utilisent parfois le prétexte du défaut d'entretien pour ne pas tenir compte du sinistre. Exemple : si vous subissez un dégât des eaux lié à une fuite dans une canalisation vieille ou défectueuse. Si le propriétaire du logement a pour obligation d'entretenir ses équipements, il ne peut cependant être tenu responsable d'une panne ou d'un défaut qu'il n'aurait pas constaté.

S'il y a litige dans un tel cas, l'assuré ne doit pas hésiter à s'expliquer avec l'assureur en s'adressant directement à un conseiller ou au responsable de son agence. « S'il y a désaccord pour une "non prise en charge", le sociétaire a la possibilité de s'adresser à un correspondant local. Il peut également envoyer une lettre au président. Si aucun accord n'est trouvé, le médiateur peut être saisi. » Ce sont les service contentieux des sociétés d'assurance qui traitent les dossiers litigieux.

N'oubliez pas qu'en tant que client, votre assureur n'a pas intérêt à vous perdre. Il cherchera à trouver un compromis… si votre demande est recevable !
NOUS CONTACTER RAPPEL IMMEDIAT DEVIS MUTUELLE
pour plus d'informations appelez nous au:
 
nos conseillers vous rappelerons immédiatement
 
en ligne et sans aucun engagement
 
NOUS CONTACTER
  • Contacter un conseiller